Les nouvelles technologies plus propres continuent de se développer, souvent dans l’ombre. Où en sommes nous actuellement à propos des moteurs électriques et hybrides ?

L’électrique

Les moteurs électriques se répandent progressivement et occupent maintenant près de 1 % des ventes de voitures neuves. L’heure est à l’optimisation car le principal problème inhérents à ces modèles, c’est l’autonomie. Des batteries plus efficientes sont régulièrement mises à l’étude. Et les résultats sont là. On atteint maintenant des autonomies jusqu’à 400 kilomètres alors qu’il y a quelques années à peine, les 50 kilomètres étaient un maximum. Le chemin à parcourir est encore long afin de propulser les moteurs électriques au niveau du thermique mais les avancées sont relativement concluantes. Les mécanismes sont bien maîtrisés, il n’y a plus qu’à les affiner encore davantage et démocratiser cette technologie.

L’hybride

L’hybride connaît un essor grandissant, popularisé par les récentes supercars conjuguant moteurs thermique et électrique, comme la Porsche 918 Spyder qui affiche une consommation moindre qu’une Clio 4 dCi. Les avancées portent maintenant sur le rendement et l’optimisation du bloc électrique, qui se doit de récupérer un maximum d’énergie pour réduire la consommation et la pollution. Peugeot et d’autres constructeurs ont quant à eux misés sur le couple Diesel-électrique mais sans offrir un agrément vraiment intéressant. À l’inverse, le duo Essence-électrique est davantage porteur et depuis sa création sur la Toyota Prius de première génération il y a maintenant près de 20 ans, les progrès sont constants. La fiabilité des moteurs hybrides croît et la plupart des constructeurs automobiles s’y adonnent avec des résultats certes variables.

Quel avenir pour ces motorisations « propres » ?

Ces énergies dîtes propres sont promises à un bel avenir. Elles évoluent régulièrement et proposent des technologies toujours plus sophistiquées afin de réduire la consommation. Les retours sur la fiabilité de ces mécaniques semble toutefois plutôt encourageante. Les batteries sont étudiées avec soin afin de trouver des modes de recharge comme la récupération d’énergie au freinage tandis que les ingénieurs planchent sur le mariage optimal du bloc thermique avec l’électrique, afin d’en tirer un maximum d’avantages pour le consommateur.

SHARE
Article suivantDS 4S : nouvelle compacte pour le marché chinois
Passionné d'automobile depuis mon plus jeune âge et journaliste de métier, le goût de l'écriture m'est venu à l'adolescence après avoir été conquis par une prof de Français à la chevelure de feu et à l'allure sulfureuse. J'ai débuté ma carrière comme scribeur puis comme pigiste, avant de devenir journaliste pour le compte de plusieurs journaux nationaux. J'ai par la suite décidé de me spécialiser dans mon domaine de prédilection, afin d'assouvir ma passion pour l'automobile et l'écriture au travers de plusieurs magazines automobiles (et autres blogs), dont le magazine LeMagAuto.fr que je vous invite à parcourir !

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE REPONSE