La courroie de distribution est une pièce maîtresse du moteur de la voiture. Si elle casse, l’immobilisation s’impose. Si vous forcez, le moteur saute. Cette ceinture crantée entraîne dans son sillage, plusieurs éléments du moteur. L’usure de cette pièce dépend de la conduite du conducteur, mais aussi des lieux de déplacements habituels.

L’usure d’une courroie de distribution

Ce chef d’orchestre de la symbiose entre les éléments-clés du moteur, se détend avec le temps. Plus la clé de contact s’emploie, plus la courroie s’use. Cela concerne principalement les voitures urbaines ou les démarrages fréquents. Il est pourtant difficile de déterminer à l’œil nu, le degré d’usure de cette bande fermée. C’est pour cette raison qu’il est recommandé de faire régulièrement vérifier les courroies de distribution, par des spécialistes professionnels. Les déchirures peuvent apparaître à l’intérieur de la bande, que seuls des appareils spécifiques détectent. Sans ce diagnostic, il est alors conseillé de changer de courroie tous les 100 000 km en moyenne.

À quoi sert une courroie de distribution ?

La courroie de distribution permet le fonctionnement de l’arbre à cames, qui démarre les pistons d’allumage, dans un ordre et à un moment bien précis. Grâce à cette courroie, plusieurs pièces du moteur sont reliées entre elles. C’est le cas de l’arbre de transmission et l’arbre à cames, ainsi que l’arbre à cames et le vilebrequin. Ils peuvent fonctionner ensemble, dans un rythme bien précis. C’est dire l’importance de cette pièce majeure du moteur. Cette ceinture ressemble à un très long élastique. Elle est en caoutchouc et ses dents servent au bon fonctionnement des arbres respectifs du moteur.

Bricoleur amateur, attention danger

Il faut des connaissances mécaniques poussées pour mettre les mains dans le cambouis. Un garagiste agréé reste celui susceptible d’effectuer la manœuvre avec précision. Si le véhicule a déjà bien roulé sa bosse, il est intéressant de procéder au changement complet du kit de distribution. Vous êtes alors certain de pouvoir circuler tranquillement, encore pour de nombreux kilomètres.

SHARE
Article précédentCasque de motocross blanc : du style à la technique
Article suivantObtenir la cote argus de son véhicule d’occasion gratuitement
Passionné d'automobile depuis mon plus jeune âge et journaliste de métier, le goût de l'écriture m'est venu à l'adolescence après avoir été conquis par une prof de Français à la chevelure de feu et à l'allure sulfureuse. J'ai débuté ma carrière comme scribeur puis comme pigiste, avant de devenir journaliste pour le compte de plusieurs journaux nationaux. J'ai par la suite décidé de me spécialiser dans mon domaine de prédilection, afin d'assouvir ma passion pour l'automobile et l'écriture au travers de plusieurs magazines automobiles (et autres blogs), dont le magazine LeMagAuto.fr que je vous invite à parcourir !

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE REPONSE