Lorsque les plaquettes de frein sont endommagées, c’est l’ensemble de l’engin roulant qui n’est plus sécurisé. Qu’il s’agisse d’une automobile ou alors d’une moto, il est impératif de s’assurer du bon état de cette pièce avant tout déplacement. Il faudrait donc, de manière régulière, solliciter un professionnel afin qu’il réalise leur remplacement. Ce dernier veillera également à contrôler la qualité du système de freinage.

La vérification du tableau de bord

De nombreux véhicules présentent un tableau de bord qui donne des informations relatives aux plaquettes de frein. En effet, il existe un avertisseur d’usure qui apparait au moment de changer les plaquettes. Si votre véhicule n’en dispose pas, il faudra alors vous référer au niveau de votre liquide de frein. 

Dans la pratique, lorsque le voyant s’allume et indique que le niveau de votre huile de frein est bas, il faudra immédiatement en déduire que les plaquettes de frein sont dégradées. Allez voir le site du garage Huy afin d’avoir des illustrations utiles qui vous permettront d’interpréter votre tableau de bord. 

La prise en compte de certains indices

Dès lors que vous freinez de manière moins efficace, sachez que vous devez remplacer vos plaquettes. Ainsi si en appuyant sur le frein, le rendu obtenu est moins net, allez chez votre mécanicien. De même, si vous entendez des bruits étranges, des grincements au moment du freinage, faites changer vos freins.

Il est aussi important de surveiller le nombre de kilométrages parcourus. Si votre compteur affiche 20 000 km, il faudra les remplacer. Il en est de même s’il affiche 10 000 kilomètres alors que votre usage est principalement urbain. Le recours intempestif aux freins en ville est la raison de cette limitation. Les nouvelles technologies permettent aux mécaniciens de remplacer avec rapidité les plaquettes de frein. Ne tardez pas à aller les rencontrer toutes les fois où votre témoin d’usure vous indiquera que l’épaisseur de vos plaquettes a diminué.

SHARE
Article précédentRéparation et entretien automobiles, les pièces auto pour réparer votre voiture
Passionné d'automobile depuis mon plus jeune âge et journaliste de métier, le goût de l'écriture m'est venu à l'adolescence après avoir été conquis par une prof de Français à la chevelure de feu et à l'allure sulfureuse. J'ai débuté ma carrière comme scribeur puis comme pigiste, avant de devenir journaliste pour le compte de plusieurs journaux nationaux. J'ai par la suite décidé de me spécialiser dans mon domaine de prédilection, afin d'assouvir ma passion pour l'automobile et l'écriture au travers de plusieurs magazines automobiles (et autres blogs), dont le magazine LeMagAuto.fr que je vous invite à parcourir !

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE REPONSE