Les prévisions météorologiques se succèdent et, dernièrement les alertes « neige », « verglas » et « pluies verglaçantes » plus particulièrement. En cette période hivernale, personne ne semble épargné par l’arrivée des mauvais jours ni même le sud-est si préservé jusqu’alors ! Même si la neige notamment, fait le bonheur des plus petits, il en est tout autrement pour l’automobiliste. Quelles sont alors les astuces pour traverser la saison sans encombre ? 

Faire une virée à deux sur les chemins sans obstacle

Avec l’arrivée des mauvais jours, il convient de s’assurer que son véhicule est paré contre les affres de l’hiver et, que l’ensemble des personnes présentes dans l’habitacle sont à l’abri de toutes les mésaventures.

Un système de freinage sans faille

Plaquettes de frein, disque de frein, mâchoires de frein ou encore liquide de frein autant de points qui composent l’organe clé de toutes les voitures. C’est même l’élément de sécurité indispensable pour être maître du véhicule en toutes circonstances

Pour continuer à rouler en toute sérénité, il convient de rester vigilant et de procéder au contrôle des freins régulièrement en suivant les prescriptions techniques du constructeur automobile. Mais surtout, en cas de signes anormaux – voyant de frein qui s’allume, freins qui chauffent, distance de sécurité qui s’allonge, freins bruyants, pédale de frein trop dure ou trop molle véhicule qui broute/se déporte/vibre au freinage par exemple – il est indispensable d’effectuer un contrôle complet. Et, si cela s’avère nécessaire de trouver le meilleur prix pour les disques et les plaquettes de frein afin de les remplacer sans tarder. Il est essentiel de ne pas risquer sa vie, celle de ses passagers ni des autres usagers de la route. 

Les astuces pour rouler sereinement

Associé à de nombreuses astuces, la conduite restera agréable, et ce, quelles que soient les conditions extérieures. 

La vue et la conduite 

S’il est un sens indispensable pour la conduite, c’est bien la vue. Presque deux Français sur trois portent une paire de lunettes. Il convient donc de se rendre régulièrement chez son ophtalmologue pour un contrôle, à plus forte raison pour certaines pathologies qui nécessitent un contrôle régulier

Et, pour ceux qui se sentent avoir une vision de lynx, il est également conseillé de faire une visite de routine tous les ans voire tous les deux ans selon les cas. Les troubles visuels n’attendent pas la fleur de l’âge pour se déclarer et, il est important de détecter d’éventuelles anomalies en vue de les corriger. L’acuité visuelle est indispensable pour assurer une bonne conduite sur la route. D’ailleurs, d’après le Code de la route, il est indispensable que les deux yeux aient 5/10ème d’acuité au minimum. Si un œil présente une acuité inférieure à 1/10ème, l'autre œil doit avoir 5/10ème d'acuité minimum.

Le pare-brise et des essuie-glace parfaits

Voir est donc essentiel pour assurer une bonne tenue de route et anticiper les incidents. Rien de tel qu’un nettoyage profond du pare-brise pour enlever le voile gras sur ce dernier. Il est également de mise de changer ses essuie-glaces au moins une fois dans l’année après l’hiver pour qu’ils fonctionnent correctement et surtout ne restent pas collés. 

Les organes mécaniques parés pour l’hiver

Rien ne vaut un check-up de la voiture en hiver. Dès les premiers frimas, il est primordial de vérifier l’état de sa batterie, de changer le liquide de refroidissement par de l’antigel, de vérifier que la roue de secours est en état, de changer les pneus par des pneus hiver labellisés, mais aussi de faire la lumière sur l’éclairage. 

Le kit de survie, de sécurité 

Parce que personne n’est à l’abri d’un accident sur la route, il est préférable de ranger dans le coffre de sa voiture les accessoires utiles. Pour cela, bien rangé dans une caisse, mieux vaut avoir un bidon de lave-glace antigel, du produit de dégivrage pour le pare-brise, la fameuse raclette pour les vitres, une balayette, une lampe de poche dynamo, une paire de gants, une pelle pliable, une trousse de secours, un triangle, sans oublier le gilet jaune même si « c’est jaune, c’est moche, ça ne va avec rien, mais ça peut sauver la vie » comme aimait à le dire Karl Lagerfeld !

SHARE
Article précédentL’assurance auto pour un jeune conducteur est primordiale
Article suivantJeune conducteur : comment choisir sa voiture ?
Passionné d'automobile depuis mon plus jeune âge et journaliste de métier, le goût de l'écriture m'est venu à l'adolescence après avoir été conquis par une prof de Français à la chevelure de feu et à l'allure sulfureuse. J'ai débuté ma carrière comme scribeur puis comme pigiste, avant de devenir journaliste pour le compte de plusieurs journaux nationaux. J'ai par la suite décidé de me spécialiser dans mon domaine de prédilection, afin d'assouvir ma passion pour l'automobile et l'écriture au travers de plusieurs magazines automobiles (et autres blogs), dont le magazine LeMagAuto.fr que je vous invite à parcourir !

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE REPONSE